Courrez de façon intelligente! Soignez-vous et évitez les blessures avec 3TOOL

Le « running » ou courir est un sport de mouvements répétitifs qui durant une course se répètent plus de mille fois. Il suffit de penser que la fréquence durant la course est de 150-180 pas par minutes. Tous ces mouvements et impactes contre le sol demandent des exigences musculaires, articulaires et physiologiques pour lesquels il faut être adapté. Pour cela, il est indispensable un entrainement adéquat, en modulant les charges, et travailler les aspects et les capacités concrets de chaque personne, en travaillent sur la force-résistance et la technique de la course. De plus, il est nécessaire d’avoir un matériel technique adéquat (chaussures, vêtements, etc).

Ce sport, comme tous plus ou moins, peut provoquer des blessures, et spécialement si certaines recommandations et précautions ne sont pas prises en compte. Il est important de suivre les recommandations mentionnées antérieurement, un plan d’entrainement et les règles proposés par un professionnel avec des connaissances et de l’expérience suffisante.

Le running au niveau musculaire est peut être un des sports où il y a le plus de surcharges et contractures qui se produisent, dû principalement aux déséquilibres et décompensations musculaires et à la répétition du mouvement nuisible perpétué lors de l’activité. Le déséquilibre musculaire conduit à un excès de travail d’autres muscles, ce qui produit les surcharges.  Ces surcharges musculaires peuvent finir en contractures ou points gâchettes qui produisent de la douleur, limitent le mouvement et altèrent la fonction normale du muscle.

En ce qui concerne la prévention et le traitement des gênes et blessures musculaires, une fois qu’ils sont présents, il existe plusieurs options au niveau de la kinésithérapie qu’il faudra consulter avec un kinésithérapeute. Pour les points gâchettes et les contractures il existe plusieurs techniques utilisées par les kinésithérapeutes comme la ponction sèche et différentes techniques de traitement conservatifs.

Quelques-unes des applications du traitement conservatifs de points gâchettes ou libération myofasciale se centrent sur le massage et l’application de compression afin de relâcher ou éliminer ces bandes tendues et contractures. Pour cela vous pouvez utiliser 3TOOL, conçu spécialement pour cela et inclus parmi les produits de kinésithérapie utilisés pour ce type de traitements. Si on l’utilise comme autotraitement, un des plus grands avantages de 3TOOL par rapport aux autres produits qui sont appliqués par un kinésithérapeute, est que le concept de celui-ci, permet d’utiliser le poids de notre corps ou nos mains afin d’appliquer les différentes techniques de compression et massage sur les muscles à traiter. Ceci vous permettra d’appliquer une plus grande pression sur les zones musculaires qui sont difficiles d’accès. Si c’est votre kinésithérapeute qui l’utilise, l’utilisation et le principe sont les mêmes, mais dans ce cas se sera lui qui utilisera le poids de son corps afin d’appliquer les techniques. Dans le lien suivant vous pourrez voir une technique d’autotraitement et un traitement par un kinésithérapeute.

En plus de ces deux applications, vous pouvez associer un étirement ou un massage fonctionnel, entre autre. .

Logiquement la plus grande partie des blessures se produisent dans les extrémités inferieurs. En fonction du type et du niveau d’activité il y aura plus de chances d’avoir telle ou telle blessure car ça dépend de plusieurs variables et qui affectent différents muscles. Mais si nous généralisons, nous pouvons dire que les points gâchettes se produisent avec plus de fréquences dans les mollets, le soléaire, le quadriceps et les glutéaux.

Dans la page web de 3TOOL vous pouvez voir plus de vidéos avec une grande variété d’exercices spécifiquement conçus pour chaque muscle et l’utilisation adéquat de l’outil afin d’avoir le meilleur bénéfice et les meilleurs résultats possibles.

De toute façon, nous recommandons toujours de suivre les recommandations au niveau de la santé, de l’exercice et des conditions musculosquelettiques que peut vous offrir un kinésithérapeute, comme par exemple: réaliser un échauffement adéquat avant de commencer la course, des étirements après l’exercice, une alimentation saine, dormir un nombre d’heures suffisant et introduire des jours de repos entre les jours d’entrainements afin que votre corps et votre métabolisme aient le temps d’assimiler les charges de l’entrainement.

No comments

You must be logged in to post a comment.