Fini avec les contractures musculaires!

Les points gâchettes ou contractures musculaires sont des points douloureux qui normalement se localisent dans des zones concrètes des chaines musculaires, qui provoquent de la douleur, rigidité et difficulté au mouvement. Beaucoup de ces points gâchettes se localisent entre le dos et la zone du cou, spécialement dû aux habitudes posturales, positions maintenues et stress, entre autres.

Même si l’on est traité par un kinésithérapeute, il est nécessaire de suivre le traitement à la maison afin d’obtenir l’élimination définitive des contractures ou du moins éviter qu’elles reviennent. C’est là que le 3TOOL peut être utile. Il existe plusieurs manières de traiter les contractures musculaires ou points gâchettes. L’une d’entre elles est l’application d’une compression directement sur le « nœud » ou le point douloureux, en maintenant la pression à un seuil de douleur tolérable  (gêne à la pression minimum). Une fois que l’intensité de la douleur se réduit, on augmente de nouveau doucement la pression jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Ce processus doit se répéter plusieurs fois et on pourra remarquer la diminution du tonus musculaire dans la zone grâce au soulagement des gênes que la contracture provoque. Comme on le disait, 3TOOL a été conçu spécifiquement à ces fins, c’est pourquoi, il a une de ses pointes avec une forme qui permet de s’appliquer à sois même cette pression, en l’appuyant bien contre le sol, le mur ou en utilisant nos mains en fonction de la zone du corps à traiter. Une autre manière serait avec un massage grâce à cette même zone en le passant sur le muscle.

Evidemment, plus on connait la technique, plus effective elle sera dans ce genre de problèmes, et plus effectif sera le traitement appliqué. Dans les zones musculaires amples nous pouvons appliquer un massage avec la zone 2 de 3TOOL, qui nous permet d’atteindre des zones musculaires amples. Un massage avec 3tool sur chaque point gâchette ou muscle de 30-60 secondes de durée peut être suffisant, mais on peut aller jusqu’à 5 minutes. L’intensité doit être la plus juste, ni trop forte pour ne pas faire trop mal ni trop douce pour ne pas ressentir qu’une chatouille. Sur une échelle de 0 à 10, où 0 c’est aucune douleur et 10 une douleur insupportable, nous devons appliquer un massage entre 4 et 7, en commençant toujours par le seuil le plus bas. Pour la fréquence de l’automassage à chaque fois que les gênes sont présentes on peut en réaliser de 1 et 6 fois par jour, à condition qu’aucunes réactions inverses ne se produisent ou qu’il n’y ait une dégradation de la situation qui se produit que rarement.

De toute façon, les points gâchettes ont tendance à refléter la présence d’autres facteurs qui provoque leurs apparitions ou qui les maintiennent. C’est pourquoi, il est toujours conseillé d’aller voir un kinésithérapeute qui nous conseille et nous oriente adéquatement vers un traitement et afin qu’il réalise une évaluation et un examen physique adéquat.

 

 

 

No comments

You must be logged in to post a comment.