La tendinopathie d’Achilles

Qu’est ce qu’une tendinopatie d’Achilles?

Une tendinopathie est une lésion qui affecte le tendon (partie qui relie le muscle à l'os) principalement à cause d’une sur-utilisation. C’est une lesion assez courante qui provoque de la douleur localement la plupart du temps. Le tendon d'Achille est régulièrement affecté en raison de son énorme demande mécanique et par la présence d’une mauvaise vascularisation.

L'augmentation de la sollicitation ou la répétition du mouvement peuvent causer des microtraumatismes qui terminent finalement par dégénérer le tendon ou, au pire, le briser. La difficulté de la guérison vient du fait que les tendons son des zones peu irriguées de sang. Une personne souffrant de ce problème présentera une douleur locale, une augmentation du volume du tendon, une accumulation de liquide inflammatoire.

Comment la diagnostiquer?

Il est recommandé de consulter un professionnel pour établir un diagnostic fiable: le kinésithérapeute et le médecin peuvent par exemple s’aider des signes et des symptômes (perte de force, etc.) afin de soupçonner une tendinopathie d'Achille. Une radiographie peut en outre être effectuée pour mettre en lumière une calcification du tendón seulement ( les tendons sains n’apparaissent pas à la radiographie). Les IRM sont utilisées si une rupture du tendon est suspectée ou si les signes persistent.

Traitement

Même si la guérison est difficile, il existe des moyens de kinésithérapie pour améliorer les symptômes:

  • Traiter la musculature: allonger le tríceps sural, mais également toute la chaîne postérieure pour prévenir de complications. Le kinésithérapeute peut utiliser des techniques comme des étirements classiques, mais également le massage fonctionnel, la ponction sèche,…
  • Traiter directement le tendón avec des techniques como le CYRIAX, l’EPI.
  • L’entrainement excentrique a aussi démontré ses bénéfices dans la récupération de la pathologie: il s’agit d’exercices en utilisant le muscle dans le sens opposé à sa fonction. Par exemple, pour le tríceps sural, un exercice serait de faire une flexion dorsale de cheville sur une petite marche mais en controlant la chute du pied. Généralement, on recommande de faire 3 séries de 10-12 répétitions chaque jour.

Il y a aussi des choses que le patient doit respecter dans sa vie quotidienne:

  • Faire attention avec l’usage des chaussures à talon: elles provoquent un raccourcissement du muscle tríceps sural, principale cause de tendinopathie.
  • Corriger la nutrition si nécessaire (il est conseillé de consulter un spécialiste)

Enfin, on peut également utiliser le 3TOOL. C’est un outil ergonomique, adéquat et efficace  que l’on peut combiner aux autres techniques classiques citées auparavant pour le traitement des tendinopathies et le contrôle de la douleur:

  • La partie plate permettra de réaliser un massage pour relâcher le tendón, lui enlever de la tension.
  • La partie pointue será utilisée comme si on voulait un massage transversal profond avec les doigts: l’avantage est que le kinésithérapeute le fera de manière ergonomique, sans que ses mains ne souffrent.

Le patient lui-même pourra également utiliser le 3TOOL chez lui: c’est un réel bénéfice!

3TOOL est le fruit de 3 ans de collaboration entre ingénieurs du groupe HOWlab de  l’Université de Saragosse et kinésithérapeutes du groupement “FisioterapiaValdespartera”.

No comments

You must be logged in to post a comment.