J’AI SENTI UNE PIQÛRE AU MOLLET, QU’EST-CE QUI M’ARRIVE ET QUE PUIS-JE FAIRE?

La  rupture de la portion distale du mollet sur la face interne aussi connu comme la blessure de « tennis leg ». La description clinique se caractérise comme une douleur brutale et intense (“coup de fouet”), qui provoque rapidement une impuissance fonctionnelle qui peut même être très invalidante. Le mécanisme de blessure est dû à une contraction subite du muscle interne du jumeau lorsque la jambe passe d’une position d’étirement maximum avec la cheville en flexion plantaire, geste typique du tennisman vers un démarrage à devant. Cette blessure est aussi très fréquente chez les coureurs, surtout s’il est accompagné d’autres facteurs de risques.

Le diagnostic se fera à travers la description clinique et normalement avec le support d’une échographie musculosquelettique. Le temps de récupération est long, généralement entre 6 semaines et quelques mois, selon la gravité et le processus de récupération propre à chaque personne. Il est fréquent que cette pathologie soit associée à la rupture du muscle soléaire ou du muscle plantaire grêle, ainsi que la thrombose veineuse profonde ou la formation d’hématomes entre le mollet et le soléaire qui peut se compliquer en fibrose. C’est pourquoi il est nécessaire de réaliser un diagnostic différentiel adéquat.

Comme on l’a décrit avant, le temps de récupération est long et l’impuissance fonctionnelle provoquée est sévère, c’est pourquoi ceci est une blessure qui mérite la peine d’y dédier du temps et de l’effort afin de prévenir son apparition ou s’il apparait, éviter les rechutes.

Que pouvons-nous faire pour éviter la blessure?

Sans aucun doute, l’idéal serai d’avoir un kinésithérapeute privé et exclusif pour nous comme dans le cas de Nadal, Federer, Venus, Djokovic et Serena Williams. Mais malheureusement pour le commun des mortels ceci n’est pas possible. Que pouvons donc nous faire afin de minimiser les possibilités de souffrir d’une blessure?

Pour une prévention correcte de cette blessure, il faudrait voir son kinésithérapeute de façon régulière, afin de prendre soin et de gâter nos muscles. Comme dans beaucoup d’occasions pour des problèmes de travail, les enfants, et d’autres imprévues il nous est pas possible de faire cela, mais un bon recours de kinésithérapie à la maison est 3TOOL, votre kiné toujours avec vous.

3TOOL peut nous aider à prévenir cette blessure avec l’application d’automassages avec sa zone 2, qui s’adapte parfaitement aux contours des muscles du mollet (jumeaux, soléaire et d’autres plus profonds), afin de décharger nos muscles. Pour réaliser correctement cet automassage, vous devez appliquer sur la peau un peu d’huile ou crème afin que le massage soit plus agréable. A continuation, vous trouverez une vidéo démonstrative enregistré avec la supervision d’un kinésithérapeute afin de savoir comment réaliser le massage:

L’application d’automassages, c’est quelque chose que vous pouvez combiner avec des étirements, et cela vous donnera avec une quasi-certitude de très bons résultats. Si vous ne savez pas comment étirer la musculature de manière adéquate, vous devez consulter votre kinésithérapeute.

Les étirements sont recommandés comme méthode de prévention mais aussi comme méthode thérapeutique, cependant, ils ne sont pas recommandés juste avant une pratique sportive car ils résultent contreproductifs, de récentes études montrent que nos muscles (dans ce cas les jumeaux) nécessitent un certain grade de “stiffness” ou rigidité afin de réduire le risque de blessure.

Si finalement vous souffrez de cette blessure, la première chose à faire c’est l’appliquer de glace sur la zone, et bien sur vous devez essayer d’aller voir un professionnel le plus rapidement possible afin qu’à l’aide d’un diagnostic échographique se confirme ou non la présence de la blessure. À continuation le mieux est que vous alliez voir votre kinésithérapeute de confiance afin de gérer la récupération de la blessure. Si pour quelques motifs vous ne pouvez pas le faire, nous vous recommandons de ne pas appliquer d’automassage ni d’étirements dans les 3-4 jours qui suivent, car la réalisation de ces exercices sans la supervision d’un kinésithérapeute peut vous provoquer plus de dommages.  

Rappelez-vous du plus important, mieux vaut prévenir que guérir et dans ce type de blessures encore plus. 3tool peut vous aider dans cette tâche difficile qu’est la prévention de cette blessure ou d’autres.

No comments

You must be logged in to post a comment.