LES CHANGEMENTS DE TEMPS AFFECTENT-ILS LES DOULEURS MUSCULAIRES?

Des facteurs comme le type de douleur, aiguë ou chronique influent en pouvant former une opinion raisonnée devant des nouvelles en relation avec l’influence du climat dans les gênes musculaires.

DOULEURS-MUSCULAIRESRécemment j’ai vu un gros titre où il était écrit qu’une étude australienne écartait que les changements de temps auraient une influence sur les douleurs musculaires.

C’est alors ouvert un débat entre des kinésithérapeutes sur ce thème, et j’aimerais faire quelques commentaires, autant d’un point de vue scientifique que clinique pour aller plus loin que dans le forum dans lequel je l’ai déjà commenté. Mon objectif est que des informations et gros titres comme celui-ci puissent être replacé dans leur contexte et que la population puisse avoir une opinion raisonnée devant des nouvelles comme celle-ci.

Les douleurs musculaires, que beaucoup de kinésithérapeutes ont pour certitude d’être très influencé par les changements de temps, et apparemment auraient une relation étroite avec ceux-ci lorsque nous parlons de douleur chronique. Pour commencer il est surprenant de voir que le critère de sélection soit des épisodes lombalgie aiguë, lequel de mon point de vue écarte le fait de pouvoir éclairer ou mettre en lumière cette hypothèse que nous avons en tant que kinés, et que beaucoup de patients souffrant de douleurs chroniques ne ferait que confirmer.

Les épisodes de lombalgie aiguë ont en de nombreuses occasions un sens profond mécanique, alors que les lombalgies chroniques, bien qu’elles puissent avoir des facteurs mécaniques, elles sont très influencées par d’autres nombreux facteurs concomitants, un desquels peut être un changement de temps. Il ne faut pas oublier que dans un système nerveux sensibilisé, n’importe quel petit facteur d’activation peut générer une augmentation de la symptomatologie du patient et que parfois il n’existe aucune relation directe entre le stimulus ou facteur et le résultat ou symptomatologie.

De plus, si nous prenant en compte le composant viscoélastique de la musculature, il parait raisonnable de penser que n’importe quel changement de temps ou l’exposition d’une zone corporelle déterminée à l’humidité ou au froid peuvent déclencher un nouvel épisode de douleur musculaire, lequel est un facteur reconnu comme possible cause tant des épisodes aiguës comme de perpétuation de douleur musculaire chronique.

Il serait bon de voir un article similaire chez un patient atteint de douleur musculaire chronique, qui sont deux chez qui apparaissent ce phénomène, bien que malgré cette conclusion, nous ne puissions pas dire que les changements de temps n’ont aucune relation avec la douleur musculaire si ce n’est pour les cas de lombalgie aiguës, il n’apparait pas que ces changements de temps aient une relation avec la douleur, chose pour laquelle en majorité nous sommes en accord.

No comments

You must be logged in to post a comment.